Actu Internationale
A la Une

Un nouveau modèle de coopération pour l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a annoncé qu’elle adoptait un nouveau modèle de coopération, afin d’améliorer la compétitivité et la rentabilité de ses trois entreprises membres.

Selon un communiqué de presse du constructeur, les partenaires de l’Alliance s’appuieront sur le schéma « leader-follower ». Chaque membre deviendra référent dans les régions où il possède les meilleurs atouts stratégiques et y agira comme facilitateur et soutien de la compétitivité des autres. Près de 50 % des modèles de l’Alliance seront développés et produits sous le système « leader-follower » d’ici à 2025. “Le nouveau business model permettra à l’Alliance de tirer le meilleur parti des atouts et des capacités de performance de chaque entreprise, tout en s’appuyant sur leur culture et leur héritage respectifs. Les trois entreprises couvriront tous les segments et technologies de véhicule, dans toutes les zones géographiques, pour le bénéfice de chaque client, tout en améliorant leur compétitivité respective, leur rentabilité durable et leur responsabilité sociale et environnementale”, a déclaré Jean-Dominique Senard, président du conseil opérationnel de l’Alliance et de Renault.

Selon ce principe, Nissan deviendra le référent en Chine, Amérique du Nord et Japon ; Renault pour l’Europe, la Russie, l’Amérique du Sud et l’Afrique du Nord ; et Mitsubishi Motors pour l’ASEAN et l’Océanie.

Les plans produits des entreprises suivront le schéma « leader-follower », et les véhicules leader et followers seront produits selon le schéma le plus compétitif. Par exemple :

  • Le renouvellement du segment des C-SUV après 2025 sera mené par Nissan, tandis que le futur renouvellement du segment des B-SUV en Europe sera mené par Renault.
  • En Amérique latine, les plateformes des véhicules du segment B seront rationalisées, passant de quatre variantes à une seule pour les produits Renault et Nissan. Cette plateforme sera produite dans deux usines, chacune fabriquant à la fois pour Renault et Nissan.
  • En Asie du Sud-Est et au Japon, les membres de l’Alliance poursuivront certaines opportunités selon le même schéma, comme la collaboration entre Nissan et Mitsubishi Motors pour la Kei-Car.

Le schéma « leader-follower » sera étendu des plateformes et des groupes motopropulseurs à toutes les technologies clés, le leadership étant attribué comme suit :

  • Conduite autonome : Nissan
  • Technologies des voitures connectées : Renault pour la plateforme Android et Nissan en Chine
  • E-body – le système principal de l’architecture électrique-électronique : Renault
  • Moteur e-PowerTrain (ePT) : CMF-A/B ePT – Renault ; CMF-EV ePT – Nissan
  • PHEV pour les segments C/D : Mitsubishi
Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer