Actu NationaleAutoMotoSport

Sport Mécanique: Union sacrée autour de Karim Benhamiche

Le rallye automobile algéro-tunisien, qui s’est déroulé le 29 mai dernier sur le circuit du Belvédère à Tunis,  est, à vrais dire, le virage que les amoureux du sport automobile en Algérie comptent amorcer afin de l’assainir et lui rendre ses lettres de noblesses. Organisé par la ligue d’Alger des sports mécaniques et son président Karim Benhamiche, ce rallye a été, de l’avis de plusieurs professionnels, une réussite totale. Le passage du président de la ligue d’Alger des sports mécaniques  sur les plateaux de nombreuses chaines Tv en Algérie et en Tunisie,  prouve  encore une fois que les amoureux du sport roi peuvent relever les défis. La ligue d’Alger, soutenue par celle de Blida et par de nombreux amoureux de rallye à l’image de  Amine Laibi,  Nassim Sidi Said et  le vice-président  de la Fasms, Samy Touhouche, a  pu déplacer  plus de quarante de voitures de compétition en direction de la Tunisie, avec l’ensemble des pilotes, des encadreurs, de leurs accompagnateurs.

 Il ya même eu des spectateurs qui ont été pris en charge par les organisateurs  sans parler des médias privés qui ont pu couvrir cet événement le plus professionnellement du monde. Les vidéos de Dzair Tv, d’El djazairiya et d’autres chaines Tv t sites internet spécialisés qui circulent sur facebook et You tube, sont plus que révélateurs.

 « Cette course a été l’occasion de constater l’union sacrée qui se fait autour de la ligue d’Alger, avec l’ensemble de son staff, Karim Benhamiche en tête mais aussi Amine Laibi, cheville ouvrière de cette opération et l’ensemble des membres de la ligue et des clubs qui la composent, avec la participation remarquable de la ligue de Blida. Cette union sacrée a dépassé le cadre de la ligue d’Alger et de ses clubs pour s’étendre à des personnalités de poids ayant fait le déplacement en Tunisie, notamment le vice-président Samy Touhouche, en lutte ouverte contre Chihab Baloul, président de la FASM, mais aussi, Nassim Sidi Said dont l’apparition a surpris plus d’un lors de cet événement, démentant toutes les rumeurs sur des désaccords profonds entre Benhamiche et Sidi Said, à moins qu’une réconciliation au nom de la sauvegarde des sports mécaniques ne se soit faite de sorte à dépasser les luttes d’hier pour s’unir autour des enjeux de demain », affirme dzmotorsport, le site spécialisé en SPort mécanique ( http://dzmotorsport.com/).

Avec un budget et moins important que celui du rallye/ Fiasco Sahari International organisé par la Fasm il ya quelques mois, il semble bien qu’un virage important est entrain de se négocier par les pilotes professionnels des sport mécaniques  en Algérie

« Les positions des uns et des autres sur les réseaux sociaux, démontrent qu’un virage est amorcé dans la lutte pour le contrôle de la FASM. Un repositionnement des principales personnalités des sports mécaniques apparaît clairement et une volonté de peser dans la prochaine élection au sein de la fédération semble être partagée par tous », poursuit le journaliste de Dzmotorsport. Karim Benhamiche qui jouit d’une réputation et d’une grande estime dans le milieu des sport automobile semble être le candidats choisis par les pilotes et les différentes ligues afin de redorer le blason terni du sport mécanique en Algérie.

Il vient de recevoir des soutiens de Nassim Sidi Said, Amine Laibi ou encore Omar Megari du MegaKart de Chéraga.

Karim Benhamiche est vraisemblablement l’homme de la situation. Il doit redonner espoir aux pilotes algériens. un pays de 2 million de km² sans circuit est une honte pour notre pays, nos martyrs. nous devons remédier à cela et permettre une refonte du sport roi en Algérie.

13445465_1100679676677251_90893388427261317_n

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer