Actu Nationale
A la Une

Renault Algérie : 1 300 salariés au chômage technique

Renault Algérie a contacté ses clients, qui ont effectué les commandes au mois de décembre 2019, qui voudraient se faire rembourser en attendant le retour à la normale. 

L’usine de Renault Algérie Production (RAP) d’Oued Tlélat (Oran) a officiellement fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre. Selon une source proche de Renault Algérie, “cette décision intervient après l’arrêt des importations des kits SKD/CKD destinés au montage automobile”. La même source précise qu’il y a “absence de visibilité et, du coup, l’usine a dû fermer ses portes en attendant la publication d’un nouveau cahier des charges qui, d’après le gouvernement, sera probablement prêt d’ici au mois d’avril prochain”.

“C’est pour ces raisons que cette fermeture pourrait durer entre 45 et 60 jours”, souligne notre source, précisant que les déboires de l’usine de RAP ne datent pas d’aujourd’hui. “Nous avions déjà annoncé au mois de novembre 2019 que nos lignes de production connaîtraient des étapes d’arrêt à cause de cette situation.

Aujourd’hui, l’usine est contrainte d’arrêter son activité, car il n’y a rien à produire tant que les importations des kits SKD/CKD ne sont pas autorisés”, rappelle notre source, confirmant la mise au chômage technique de quelque 1 300 travailleurs. Ces derniers percevront leurs salaires durant cette période. “Depuis le mois de décembre 2019, nous n’avons rien fabriqué. Vous voyez un peu la délicatesse de la situation.

C’est pour cela que nous pensons que cette fermeture est une étape et tout dépend de ce que l’usine RAP a négocié avec les travailleurs aussi. Donc, nous pensons que le retour à la normale dépendra de la publication prochaine du cahier des charges et de la délivrance des autorisations pour importer les kits SKD/CKD”, explique notre source. Par ailleurs, Renault Algérie aurait contacté ses clients pour le remboursement des commandes effectuées à partir du mois de décembre 2019.

Renault Algérie ne peut pas prendre en charge ces commandes pendant que l’usine est à l’arrêt”, explique la même source qui précise que Renault Algérie laisse un double choix aux clients ; ceux qui voudraient se faire rembourser encaisseront leurs chèques dans un délai ne dépassant pas les 72 heures sans aucune incidence sur la totalité du prix versé, tandis que les clients désireux de maintenir leurs commandes devront le confirmer auprès de leurs concessionnaires.

Ainsi, la commande sera maintenue sans que les délais de livraison soient fixés. Pour cela, il faut attendre que l’usine RAP reprenne son activité, mais le prix initialement fixé ne fera objet d’aucune révision à la hausse à la date de livraison du véhicule. “Nous avons déployé de gros moyens humains et matériels pour mener cette opération auprès de nos clients.

Cela va de la crédibilité de la marque, mais aussi de l’usine RAP, victime des dégâts collatéraux”, indique encore notre interlocuteur. Du reste, notre interlocuteur se veut rassurant quant à la “disponibilité de la pièce de rechange et au fonctionnement optimisé du service après-vente, que ce soit pour les clients dont les voitures sont toujours sous garantie ou encore pour les clients qui détiennent des voitures de la marque Renault en Algérie”. 
 

source: liberté.com

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer