Actualité
A la Une

Les usines automobiles doivent « parvenir à un taux d’intégration de 15% »

User Rating: Be the first one !

Les usines automobiles « doivent parvenir à un taux d’intégration de 15 % », a indiqué  la ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, en marge de l’ouverture de l’année scolaire 2019/2020 mercredi à Bordj Bou Arreridj.

L’augmentation du taux d’intégration par les opérateurs de cette filière qui « sont tous à leur troisième année de production permet l’émergence d’un tissu industriel de PME, de développer cette activité et de s’orienter vers l’exportation », a-t-elle affirmé.

L’intérêt, a indiqué également Djamila Tamazirt, sera porté, dès l’année prochaine, à certaines filières sensibles dont l’agroalimentaire, le textile, la sidérurgie et l’industrie du ciment « afin de diversifier l’économie nationale hors hydrocarbures »,  soulignant que pour atteindre cet objectif, l’Etat a lancé nombre d’investissement pour la création, à travers le pays, de bases portuaires répondant aux normes internationales.

Concernant les groupes industriels dont les avoirs ont été gelés et les propriétaires interpelés, Djamila Tamazirt a rappelé que des administrateurs ont été désignés pour assurer la continuité de la production, préserver les postes d’emplois et laisser à la justice faire son travail.

Source: APS

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer