Actu Nationale

Le jeu trouble de FCA en Algérie

Abdeslam Bouchouareb, l’actuel ministre de l’Industrie et des Mines  vient d’annoncé,  mardi 15 septembre, en conférence de presse conjointe avec son homologue italienne, l’installation de deux nouveaux constructeurs automobiles en Algérie. Si la marque Iveco, en partenariat naturel avec son représentant algérien,  compte ouvrir une unité de montage de camion léger  à Bouira, il n’en demeure pas moins que le nom de l’heureux élu pour le second projet à savoir les  véhicules légers de marque fiat, selon le compte rendu du Quotidien d’Oran, n’a pas été dévoilé. Le ministre Bouchouareb n’a, cependant, fourni aucun détail sur l’identité du partenaire algérien ou sur le lieu de l’implantation de cette usine de montage. S’agit –il de de Sodi Automotive,  filiale du groupe Cévital et qui commercialise les modèles de la gamme touristique et utilitaire du constructeur  Fiat ? S’agit-il de Ival, ancien représentant de Fiat et  qui commercialise, depuis quelques mois,  la gamme utilitaire de fiat ? Ou bien s’agit-il d’un troisième opérateur privé avec qui les italiens ont signé un protocole d’accord et qui garde son identité secrète ? Nul ne le sait.  Ce qui est sur  est que les relations entre  Sodi Automotive et les italiens sont revenues  à de bonnes termes suite à la réunion, courant Septembre,  entre Omar Rebrab et une délégation de  Fiat Chrysler automobile (FCA). Cette réunion avait pour but de « relancer leurs activités et repartir sur de bonnes bases » après  le coup de froid. Sauf que cette délégation a été reçue également par Mohamed Bairi, nous dit-on et qui compte se déplacer, fin septembre,  avec un groupe de journaliste algériens, en Italie (Turin)  pour une visite d’usine Fiat. S’agit-il d’usine de montage de véhicules utilitaires ?  Ival compte- t-il lancer une unité de montage de véhicule utilitaire Fiat en Algérie ?

Rappel des faits

La marque Fiat était représentée par DVP, une entreprise publique qui distribuait les véhicules pour les particuliers. Puis c’est autour de M. Hamiani de prendre  les reines de cette marque avant que M. SOUFI n’ouvre un show romm et débute la commercialisation de plusieurs modèles. Ival a, par la suite, acquit la représentation de cette marque ou il a pu réaliser de bon chiffres avant de l’a céder  au groupe Cevital. Ival a entrepris des négociations avec Fiat afin de commercialiser la branche utilitaire de cette marque du moment que la loi en Algérie le permette (Il ya  pas d’exclusivité en Algérie).

En plein été, le Président du FCE, M. Ali Haddad a  évoqué un projet d’assemblage de véhicule Chrysler en Algérie alors que cette marque (  et aussi  Jeep et Dodge) qui dépend du groupe FCA est commercialisée par GMS.

Quelle est la stratégie de FCA en Algérie ??

 

Tags
Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de Publication de autodjaz.net

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer