Actu Nationale
A la Une

La liste des agréments provisoires sera dévoilée dimanche : L’importation des véhicules neufs reprend

Après près d’une année passée dans la préparation du cahier des charges et d’attente, le ministère de l’Industrie dévoilera dès dimanche prochain la liste des premiers agréments provisoires qui seront délivrés aux concessionnaires pour l’importation de véhicules neufs en Algérie.

S’agissant de la liste des agréments définitifs, celle-ci sera communiquée la semaine d’après, nous a annoncé une source du ministère de l’Industrie, qui n’a pas divulgué plus sur le nombre de ces agréments ni les noms des opérateurs qui seront concernés. Selon la même source, ces agréments sont accordés «exclusivement» par le comité technique interministériel chargé de l’examen et du suivi des dossiers relatifs à l’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs, qui a «un avis souverain et indépendant», loin de toute pression ou intervention extérieure audit comité. Toutefois, afin d’accélérer la cadence du traitement des demandes d’agrément, ce comité technique interministériel a augmenté le nombre des réunions, en passant d’une réunion par semaine à une chaque jour.

Par ailleurs, afin d’éviter les «magouilles» du traitement du dossier, qui ont caractérisé les anciens agréments par le passé, le comité n’a eu «aucun contact physique avec les opérateurs concernés». Ces derniers ont déposé leurs demandes en ligne, rassure encore la même source.

Lors de son intervention à la Radio nationale la semaine dernière, le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali, a démenti toute existence d’autorisation de licence d’importation de plusieurs marques pour un seul concessionnaire, ainsi que, du reste, toute intention des autorités de revoir le cahier des charges y afférent.
180 opérateurs ont déjà déposé leurs demandes en ligne

Dans un premier bilan, le ministère de l’Industrie a fait savoir que plus de 180 opérateurs ont déjà déposé leurs demandes en ligne pour les agréments de l’activité de concessionnaire et industrie automobile. Toutefois, il existe 133 demandes d’agrément pour l’activité de concessionnaire, dont 40 pour les véhicules neufs. S’agissant de certaines demandes qui demeurent incomplètes, leurs demandeurs seront contactés afin de compléter leurs dossiers, sinon ils seront rejetés.

Cette opération de libéralisation de l’importation des véhicules viendra enfin soulager la grande pression qu’il y a sur le marché de l’automobile en Algérie, notamment après l’arrêt des usines d’assemblage et de l’importation, ce qui a provoqué une pénurie en termes de véhicules neufs. Toutefois, il n’est pas encore mentionné si les concessionnaires auront droit à un quota dans les importations, ce qui est fort probable, vu que le gouvernement va contrôler rigoureusement ces opérations d’importation afin de maîtriser la baisse des réserves de change et lutter contre toutes les formes de fraude.

Dans le contexte de crise que vit notre pays, il est fort possible que les prix des véhicules, qui seront soumis aux nouvelles taxes de la loi des finances, ne seront pas à portée du grand public, notamment avec la baisse de la valeur du dinar.

In : ElWatan

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer