Actu NationaleNon classé
A la Une

Ferhat Ait Ali : L’article 3 du decret executif 20-227 ne sera pas modifié

Le ministre de l’Industrie , Ferhat Ait Ali a déclaré, lors de son passage a l’émission  » Algerie Direct », du television publique, ce Mercredi soir, que l’article 3 du decret executif 20-227 du 19 aout 2020 fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs ne sera pas modifié.  » Cet article touche à la souveraineté nationale et à l’economie nationale. Il ne sera ni modifié ni supprié » dira t-il.

L’article en question précise que  » L’activité d’importation de véhicules neufs, en vue de leur revente en l’état, est ouverte aux concessionnaires constitués sous la forme de sociétés commerciales, conformément à la législation en vigueur, et titulaires d’un agrément définitif délivré par le ministre chargé de l’industrie.
L »article en question précise que cette activité est réservée aux « sociétés commerciales dont le capital social est détenu entièrement par les opérateurs nationaux résidents ».

Les filiales algériennes de certaines marques automobiles ( Peugeot, Renault et renault Trucks) ainsi que les marques detenues en algérie par des sociétés et/ou des personnes étrangéres ( Saida Citroen, Toyota, Mitsubishi, Diamal) se retrouvent ainsi dans l’obligation de se conformer au decret executif afin de pouvoir beneficier de l’agrément leur permettant d’importer des véhicules .

Selon nos informations, certaines marques Europeennes ont décidé de quitter le marché national alors que d’autres attendent « des jours heureux « .

Des opérateurs algériens ont meme noué des contacts avec des maisons méres en Europe afin de décrocher l’exclusivité de Cinq années leur permettant de beneficier de l’agrément definitif

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer