Equip Auto ALG 2016

Equip Auto 2016: L’Algérien débourse 9.6% de son budget pour l’automobile

Placée sous le haut patronage du ministre de l’industrie et des mines, la 10 eme  édition du salon Equip auto, a ouverts ses portes, ce lundi,  avec pas moins de 350 entreprises présentes, en croissance de 11% par rapport l’édition 2015, dont 80% d’exposants internationaux. Sous le thème «La Filière  automobile face à son  venir », la table ronde qui a été organisée a  été d’une grande utilité. Elle a permis aux acteurs du marché de l’automobile de s’exprimer et d’exposer leur point de vue.agadir

 

Amar Agadir,  directeur de la promotion des investissements au niveau du ministère de l’industrie, a précisé que les pouvoirs publics sont décidés plus que jamais à  privilégier le développement du secteur de l’automobile et de la sous-traitance industrielle. Il poursuivra que les concessionnaires automobiles  qui sont appelés à passer du stade d’importateur à producteur automobile, pourront bénéficier des avantages fiscaux et parafiscaux comme des exonérations fiscales  de cinq ans, une bonification de 3% sur le taux d’intérêt, ainsi que d’autres avantages liés au projet.  Amar Agadir précisera, par ailleurs, que le nouveau code des investissements  a été élaboré afin de faciliter et d’encourager les investissements ciblés qui  s’inscrivent dans la politique économique du pays.  Pour Emmanuel Taillardat, Journaliste à Argus de l’Automobile, pas moins de 585.000 personnes travaillent dans la filière automobile en Algérie. Cette industrie occupe 13%  de la population active dans notre pays loin  derrière  les secteurs du commerce 61% et  des  BTP 16,8%.  Pour cet intervenant,  l’algérien débourse 9.6% de son budget pour l’automobile et les transports  alors qu’il débourse 41,8% pour les produits alimentaires et 20.4%  le logement.  En ce qui concerne le marché algérien de l’automobile, celui-ci est estimé à  5.549.298 véhicules  à fin 2015, soit 46%         du taux d’équipements de la population active en Algérie, selon cet expert.  En 2011, le nombre de véhicule en Algérie était de  4.549.490 véhicules, soit une augmentation d’un million de véhicules en moins de cinq ans.  Pour Quentin LE HETE, directeur Maghreb de GIPA,  48 % du parc automobile algérien a moins de 9 ans. Ce constat fait suite au rajeunissement du parc roulant avec les importations de ces dernières années. Le parc ancien de plus de 10ans d’age, représente quant à lui 52%. Quant à l’automobiliste algérien, il roule en moyenne, selon ce spécialiste, plus de 20.000 km par an, ce qui le place parmi les premiers de la classe en matière de roulage automobile. 33% conduisent en moyenne moins de 15.000 km/an alors que 67 % en font plus de 15.000km/an.

Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page