Actu Nationale

Assemblage automobile: Des projets en attente du feu vert du CNI

Plusieurs projets d’assemblage de camions, de bus et de véhicules légers demeurent tributaires du feu vert du conseil national des investissements (CNI), un organisme étatique sous l’autorité du premier ministre Ahmed Ouyahia.

Le groupe Mazouz vient d‘inaugurer en cette date du 8mai ; sa nouvelle usine d’assemblage de camions Shacman dans la wilaya de Setif. Cette nouvelle unité s’ajoute à plusieurs autres unités de  poids lourds qui ont lancée depuis janvier 2018  comme celles du groupe Haddad pour l’assemblage des camions Astra dans la wilaya de Tizi-Ouzou, Daewoo VI de la société Peng Pu Algérie dans la wilaya de Chlef, Hyundai Trucks & Bus de Global Group à Batna.

D’autres usines  devraient voir le jour comme Renault Trucks Algérie, KIV/Foton à Annaba, Diamal/FUSO à Sidi Moussa et Emin Auto et JAC dans la wilaya d’Ain Temouchent.

Les questions qui méritent des réponses  sont de savoir  pour quelles raisons le gouvernement tarde à accorder à certains acteurs importants  les agréments pour lancer leurs projets  et sur quelle base se fait le choix des acteurs et des priorités pour l’attribution de l’accord du CNI sachant que beaucoup parmi eux ont investit des sommes colossales juste pour répondre au cahier des charges de l’ancien ministre de l’industrie Abdesslam Bouchouareb qui stipulait que chaque concessionnaire se devait de lancer une industrie de montage de camions, de bus, de véhicules ou de pièces de rechange et d’accessoires automobiles  afin de répondre à la loi et d’être en conformité avec la législation en vigueur

Tags
Afficher plus

Nadir Kerri

Journaliste spécialisé dans l'automobile et Directeur de la Rédaction de autojazair.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer